Theophile Silvestre читать онлайн


Jean-Auguste-Dominique Ingres

Жанр: Изобразительное искусство, фотография
Автор: Theophile Silvestre
Jean-Auguste-Dominique Ingres (Montauban, 1780 – Paris, 1867) Ingres sembla dabord destine a reprendre le flambeau de son maitre David, dans lart a la fois du portrait et de la peinture historique. Il gagna le Prix de Rome en 1801, ou il ne se rendit que 6 ans plus tard a cause de la situation economique francaise. Mais Ingres semancipa tres vite. Il navait que 25 ans lorsquil peignit les portraits de la famille Riviere. Ils revelent un talent original et un gout pour la composition non depourvu dun certain manierisme, mais celui-ci est plein de charme, et le raffinement des lignes ondulantes est aussi eloigne que possible du realisme simple et legerement brutal qui fait la force des portraits de David. Ses rivaux ne se laisserent pas abuser : ils tournerent en derision son style archaique et singulier en le surnommant «Le Gothique » ou «Le Chinois ». Cependant, durant le Salon de 1824 qui suivit son retour dItalie, Ingres fut promu chef de file du style academique, par opposition au nouveau courant romantique mene par Delacroix. En 1834, il fut nomme directeur de lEcole francaise de Rome, ou il demeura 7 ans. Puis, a peine rentre au pays, il fut a nouveau acclame comme le maitre des valeurs traditionnelles, et sen alla finir ses jours dans sa ville natale du Sud de la France. La plus grande contradiction dans la carriere dIngres est son titre de gardien des regles et des preceptes classiques, alors quune certaine excentricite est bien perceptible dans les plus belles de ses oeuvres. Un cuistre, observant le dos de la Grande Odalisque et diverses exagerations de forme dans Le Bain turc, fit remarquer les indignes erreurs commises par le dessinateur. Mais ne sont-elles pas simplement le moyen par lequel un grand artiste, dote dune sensibilite extreme, interprete sa passion pour le corps magnifique de la femme ? Lorsquil voulut reunir un grand nombre de personnages dans une oeuvre monumentale telle que LApotheose dHomere, Ingres natteignit jamais laisance, la souplesse, la vie ni lunite que nous admirons dans les magnifiques compositions de Delacroix. Il procede par accumulation et juxtaposition. Pourtant, il sait faire preuve dune grande assurance, dun gout original et dune imagination fertile lorsquil sagit de tableaux nimpliquant que deux ou trois personnages, et mieux encore dans ceux ou il glorifie un corps feminin, debout ou allonge, qui fut lenchantement et le doux tourment de toute sa vie.


Все книги расположенные на портале предоставляются исключительно для ознакомления и в ограниченном размере. Помните, что Вы обязаны приобрести лицензионную версию. Уважаемые правообладатели! Если Вы нашли на сайте Ваш контент, и хотите его удалить, пишите на knigitutnet@gmail.com
© 2016 knigi-tut.net - Тут можно читать и скачать книги. - карта сайта